La Noctureine 2022 5


Récit de Course de Laurent L sur la Noctureine qui s’est déroulé le Vendredi 10 Juin 2022.

Récit de Laurent L :

Tout d’abord j’ai une pensée émue pour Benoit Roudaut ce matin en rédigeant ce récit: nous aurions dû participer ce jour à un triathlon en duo à Versailles (Canoé, Vélo tandem et Course à pied). Ce dernier a été annulé il y a un peu plus d’1 mois pour manque d’équipages assez nombreux, j’espère qu’on aura l’occasion de le faire l’an prochain Benoit, et au passage j’espère qu’on te revoit très bientôt… Soigne toi bien.

Comme j’étais parti sur un élan du genre une course par semaine, j’ai donc été doublement frustré de ne rien avoir de prévu ce week-end… je cherche, je cherche et je trouve cette course super sympa, un 10km de « nuit » pas trop loin de chez nous, dans une ambiance familiale : La Noctureine à Bourg-La-Reine!

Un 10k une semaine avant le Tri de Deauville (qui se termine par un 10k) c’est plutôt une bonne occasion. C’est un exercice que je n’avais pas fait depuis 2019 à Rosny sur Seine, j’avais à l’époque fait un RP en 46mn25s. Je sais que courir un 10k est quelque chose de très dur, comme le disait Tonio « C’est très compliqué car tu pars à bloc, tu ne peux pas compter sur les premières minutes pour te chauffer ».

J’arrive sur place bien en avance en flippant avec les embouteillages traditionnels du vendredi soir. Déjà c’est bizarre, pour arriver sur le stade en voiture on passe par une longue rue en descente, avec le bol que j’ai, va y avoir du D+!

Il y a 3 courses, 1 parcours parents + enfants de 1,2k, 1 parcours 5km et un parcours 10km. Le 10km partira à 20h45, et heureusement car il fait encore bien chaud ce vendredi soir, je compte sur de la fraicheur en fin de course pour ne pas trop surchauffer la machine.

Eric me demande par Whatsapp « Quelle allure ? », je réponds (certains comprendrons) : « Au Talent »! Comme une superstition, je préfère ne pas dévoiler avant course mes ambitions, sinon c’est sur, à chaque fois ca ne se réalise pas, même si je me suis conditionné pour l’exercice. En réalité je veux battre mon RP et me donner une pleine confiance pour le 10k de Deauville.

On est 300 sur la ligne de départ, donc je ne compte sur personne pour courir en duo, ou suivre un lièvre. Ca démarre fort, 4’25 et 4’27 sur mes 2 premiers kilos, je sais que je pars toujours un peu trop vite, mai j’anticipe la fin de course, comme je m’en doutais ca grimpe, je commence à être abonné ! et en fait le parcours est un peu en zig-zag, du genre on monte, on descends, puis on remonte puis on redescends… pour casser l’allure y a pas mieux. Par contre je vois que ca descends bien sur la fin de la première boucle, je compte donc sur cet aspect pour dynamiser ma fin de course. Sur les kilos 3, 4 et 5 je passe à 4’31 d’allure, c’est dans ma cible mais je sais que la seconde boucle va piquer…. et effectivement l’effort intense développé sur la première moitié de la course va me couter cher sur les kilos 6, 7 et 8 ou je descends entre 4’40 et 5’00, mais c’est normal !

Kilos 9 et 10, du petit faux plat et une belle descente. A part lire l’allure sur ma montre à chaque kilomètre (Lap), je ne sais pas vraiment si je suis dans les temps d’un RP, de toute façon suis à bloc et le cerveau est trop confus pour réfléchir. Donc je donne tout ce que j’ai sur le dernier kilo avec un petit jeune qui me double et va me servir de lièvre jusqu’au finish…. j’arrête le chrono et là stupéfaction, j’ai réalisé le chrono que j’espérais : titiller les 45 minutes. Je termine en 45mn et 05s soit 1mn20 de mieux que mon précédent record, je suis comblé et savoure ce moment, mais je suis vraiment claqué!!!

Au final je me dis que ce genre d’exercice est de plus en plus dur avec l’âge. C’est un effort court et en forte intensité, pour bosser le mental y a pas mieux, au 4ième j’avais déjà envie d’abandonner. Franchement j’ai moins souffert sur le semi dimanche dernier! mais je pense que l’exercice est nécessaire et tout aussi important que des course plus longues. Allez il me reste maintenant à tenter (encore) de battre mon RP sur semi.

 

Au final, un joli 10km avec une belle organisation et une ambiance familiale super sympa.

 

Relief de la course, 61m de D+

 

Résultats :

Laurent Leturger : 00:45:05

Diaporama :


Laissez un commentaire

5 commentaires sur “La Noctureine 2022

  • mm
    Benoit ROUDAUT

    Bravo Lolo pour cette nouvelle perf !!
    D’autant plus sur des montagnes russes.
    En même temps, vu l’entraînement Tri que tu fais, ce n’est pas étonnant !

    Le nom de cette course me faisait plus penser à la frontale, mais visiblement non.
    Au moins avec ton récit et tes photos , ça donne un bel aperçu .

    Effectivement une date tant attendu pour notre duo, qui a été annulé. :-S
    Pourtant ce n’est pas faute d’avoir persévéré ; rien que pour l’inscription ça n’a pas été simple…
    Espérant pouvoir nous aligner à cet événement l’année prochaine.

    En attendant, je m’occupe de ma santé. Je ne pensais pas être arrêté (de courir) aussi longtemps. Le reprise va être dure, mais c’est là que le mental va jouer. Dans un premier temps faudra déjà éliminer les nombreux kilos qui auront été pris…

    Sans attendre j’ai renouvelé hier, ma licence FFA pour la saison 22/23 😉
    Au plaisir de vous retrouver chaussures aux pieds !!!